• Bornes et croix frontière des Pyrénées 410 à 426

    Les bornes frontalières des Pyrénées numérotées de 410 à 426 s'échelonnent du Pont du Roi au Port de Bouet.

    La Convention additionnelle au Traité de délimitation du 14 avril 1862 précise que "Les villages de Sentein et de Bagergué ont l'usage commun du petit bassin fermé dit Tartéraou, au-dessous du passage de la Montagnole (repère international 419) et compris entre la frontière et une autre crête inférieure sur le territoire français." et que "Les villages espagnols de Isil et Alos jouissent en commun avec le village français de Couflens d'un autre petit bassin fermé, semblable à celui de Tartéraou, situé en France au-dessous du port de Salau (repère 422) entre la ligne de faîte des Pyrénées et une crête secondaire que franchit au passage de Crehueta le chemin qui met en communication la vallée espagnole de la Noguéra Pallarésa avec la vallée française de Salat."

    Les cartes françaises d'état-major de 1863 (1:80000), IGN de 1953 (1:20000) et de 1955 (1:50000) désignaient par erreur la frontière franco-espagnole, du pic de Girette au pic des Trois Comtes, passant par le point bas du Port de la Girette (2442 m.). Les espagnols ayant signalé cette anomalie, le 10 septembre 1997 une borne frontière intermédiaire portant le numéro 420 bis a été placée au Passage de la Lègne (2503 m.). Cette borne fabriquée par un entrepreneur d'Arette et constituée de deux morceaux de 250 kg chacun a été transportée par un hélicoptère de la base militaire de Perpignan. Le secteur de Renadge d'en Haut est bien situé sur le territoire espagnol.

    Jean Sermet, Délégué à l'abornement et à l'entretien de la frontière, avait trouvé en septembre 1962 la croix 422 en mauvais état, il en a fait faire la réfection au burin et peindre en rouge la gravure. La roche étant friable et craignant que la gravure ne disparaisse rapidement, il fit graver en 1963 une autre croix sur une meilleure roche, dans un endroit non visible depuis le col pour éviter des tentatives de dégradation.

    La croix frontière 426 gravée "sur la face inclinée d'une roche à 8 mètres du sentier" au Port de Bouet est le dernier repère de l'abornement prévu dans le Traité de délimitation du 14 avril 1862. Le procès-verbal d'abornement précise: "Au delà de ce port, la frontière n'a qu'une courte distance à parcourir pour s'élever jusqu'au pic Naout de Bayaout, où confrontent la France, l'Espagne et le Val d'Andorre, et où se termine le présent abornement.

    Les cartes IGN à utiliser sont les 1:25000 Aspet Pic de Maubermé 1947 OT, Aulus les Bains Mont Valier 2048 OT et Vicdessos Pics d'Estats et de Montcalm 2148 OT.

    Voir galerie photos des bornes frontière 410 à 426

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :