• Sur les traces du Traité de Elizondo du 27 août 1785

    Le Traité de Elizondo du 27 août 1785, fixe les limites entre la France et l'Espagne du col d'Izpeguy (col d'Ispéguy) à Irriburieta ou Asaldea (col d'Arnostéguy).

    Deux procès-verbaux d'abornement en ont été réalisés.

    Le premier, entre le 29 août 1785 et le 8 septembre de la même année, concerne l'abornement qui débute à "Beorzu" pour se terminer au "col Iriburrietacolephoa" actuellement nommé col d'Arnostéguy. Cet abornement a été réalisé dans le sens Atlantique-Méditerranée avec 162 bornes ou croix.

    Le second, en deux jours les 21 et 22 septembre 1785, concerne l'abornement qui débute également à "Beorzu" pour se terminer au "col d'Izpeguy" actuellement nommé col d'Ispéguy. Cet abornement a été réalisé dans le sens Méditerranée-Atlantique avec 35 bornes ou croix.

    Les bornes placées sont précisées par le troisième article du Traité: "on fera placer des bornes de pierre par des maçons dans les endroits les plus convenables pour marquer la direction de la ligne, avec du charbon dessous, et deux garands aux deux coins de la borne qui seront faits avec une pierre coupée en deux selon l'usage, et distant chacun d'une demi toise de la borne. Dans les endroits les plus remarquables, on sculptera une croix sur chaque coté de la borne qui sera en face des terres divisées."

    Les distances en toise, entre chaque bornes, ont été "mesurées par une corde". 

    Des croix ont été sculptées sur des rochers à la demande de "Messieurs les Commissaires" ou "lorsqu'il n'est pas possible de placer de bornes", comme pour le repère 108, "il a été sculpté d'une croix dont les extremités sont a l'orient, au midy, a l'occident et au nord, et deux autres plus petites croix collateralles en la même forme."

    Voici un relevé de quelques repères de cet abornement:

    1. Premierement il a été placé une borne au dit lieu de Beorzu et a trois toises de distance du Rocher d'harguibel dans sa partie occidentale et sur les versans des aldudes et de Bastan avec une croix sur chacune de ses faces qui sont tournées vers les aldudes et Bastan, et une pierre faite en deux morceaux pour servir de temoins ou garands à chaque coin de la borne a demi toise de distance, la ditte borne tournée par ses coins du coté des versans. Il semble que Beorzu soit situé à l'Ouest près du sommet de Harguibel (935 mètres), non loin de l'actuelle borne frontière 126.

    20. Et le lendemain trente unieme du même mois d'aout, Messieurs les commissaires s'étant rendus avec les Ingenieurs, les Notaires Députés du jour précédent à la dix neuvieme borne, ils ont continué l'abornement, en plaçant une Borne distante de la derniere de cent quatre vingt neuf toises, au somet le plus élevé d'Ysterbeguy-monhoa. on a sculpté deux croix a cette borne comme étant a l'un des principaux points de la ligne où elle forme un angle, en tirant une autre ligne droite a Lindus monhoa. Il s'agit du sommet d'Ichterbegui (1027 mètres) où se trouve l'actuelle borne frontière 141.

    37. Il a été placé une autre borne sur la hauteur appellée Lezetaco-argaina a deux cent toises de distance de la derniere, et comme le lieu ne permettait point qu'on y plaçat des temoins ou garans, on a sculpté à leur place deux croix sur deux pierres qui sont aux cotés de la borne. Lezetaco-argaina correspond à Lezetako Kaskoa (936 mètres) tout près d'où se trouve l'actuelle croix frontière 150.

    44. Et au sommet de lindus monhoa ou Goiticoa qui est un des points principaux de la ligne, et a deux cent seize toises de distance de la précédente, il a été placé une autre borne. Au sommet de Lindus (1220 mètres) il y a l'actuelle borne frontière 153. 

    46. En continuant la même ligne et a cinquante neuf toises de la derniere borne, il en a été placé une autre a la cime la plus immediate de lindus Balsacoa qui verse les eaux d'une part a Val-carlos et de l'autre a aguira ou hayra. Il a été sculpté deux croix aux deux faces de cette borne, et un angle audessus qui denote celle que forme la direction de la ligne qui vient d'Isterbeguy-monhoa et lindus monhoa avec celle qui depuis cette borne se forme en suivant la chaine des versans de val-carlos et aguira ou hayra. Et les députés de la vallée de Bastan et de la Paroisse de Burguette se sont retirés n'aïant plus aucun interet dans la démarcation qui doit suivre dans cette partie. C'est le lieu où se trouve l'actuelle borne frontière 155, tout près du col de Lindus (1166 mètres).

    54. En continuant de suivre toujours la même chaine de montagnes et a deux cens trente cinq toises de distance de la derniere borne, il en a été placé une autre à la cime la plus élevée de la montagne de Laurinaga, et de sorte que l'on voit très bien de cette borne les trois précédentes. C'est le sommet de Laurigna (1278 mètres) où se trouve l'actuelle borne frontière 161.

    76. a cent soixante dix toises de la précédente borne, il en a été placé une autre avec deux croix au somet de mendimocha qui est un des principaux points de la ligne. l'un des temoins de la d-borne a été placée au sud et l'autre à l'est, pour indiquer la direction de la ligne, et pour cette même fin, il a été sculpté un angle sur la borne. Pour d-borne il faut lire: dite borne, Du sommet de Mendimotcha (1224 mètres) où est située l'actuelle borne frontière 177 la frontière descend à l'Est-Nord-Est vers Arnéguy.

    99. Il a été placé une autre borne avec des croix a cent toises de distance de la derniere au lieu appellé Pertolé sur le bord de la principale riviere de val-carlos et a sept toises et demi du milieu de son lit, et Messieurs les commissaires ont ordonné que depuis pertolé, la ditte principale Riviere de Val-carlos en remontant son cours servira de ligne de démarcation jusqu'a sa jonction avec le Ruisseau de chaparreco-erreca, et que cette borne sera celle qui termine la démarcation qui divise et separe les vallées de Baigorry et val-carlos en assignant à chacune d'elles son propre territoire, qu'ainsi la ligne de demarcation qui se fera désormais sera la division du païs de Cize et de la vallée de val-carlos, a raison de quoi, Messieurs les Commissaires ont permis aux Jurats et députés de Baigorry de se retirer, et attendu lheure tarde, ils ont renvoïé la continuation de leurs operations a demain matin, dont acte. Près du pont de Pertolet (225 mètres) l'actuelle borne frontière 196, qui était placée a cet emplacement a disparu. La Rivière de Val-carlos est l'actuelle Nive d'Arnéguy.

    100. Et le Lendemain sixieme du même mois de septembre, Messieurs les Commissaires s'etant rendus au lieu où le ruisseau de chaparreco erreca se joint à la principale Riviere de Val-carlos, avec les Ingenieurs, les Notaires et les députés des vallées d'Erro et de val-carlos cidessus denommés, ils ont trouvé les députés du païs de Cize qu'ils y avaient mandés, savoir, Fernando Caminando et Martin de Bereterbidé députés d'ondorrolla, Pierre Vidabere et Pierre suar députés d'arneguy, Pierre alberbide et Jean Elissondo députés du païs de Cize, en presence desquels et de tous les autres cidessus dénommés, Messieurs les commissaires ont continué l'aposition des bornes en la forme suivante. au lieu ou le ruisseau de chaparreco erreca se joint a sa principale riviere de val-carlos et a quatre toises du milieu de son lit, il a été placé une borne avec des croix au milieu des prés de chaparrena d'ondarrolla et de suhar d'arneguy, d'où commence la separation du hameau d'ondarrolla d'avec la Parroisse d'Arneguy, et n'aïant pû placer des temoins ou garands a la Borne, il a été sculpté en leur place deux croix a deux rochers qui sont aux cotés de la borne. A partir de de centième repère, la limite frontière se dirige vers le sommet du pic de Beillurti, laissant le hameau de Ondarolla ou Ondarolle à l'Espagne.

    156. a cent quarante toises de distance de la derniere Borne, il a été placé une borne audessus de la fontaine appellée Bidarrayco-ithurria, et Messieurs les commissaires ont ordonné que la ditte fontaine serait commune entre les frontaliers français et Espagnols. C'est à cet endroit qu'il y a l'actuelle borne frontière 201 qui avait été placée à la source de Bidarraï-itourria lors de l'abornement prévu par le traité du 2 décembre 1856.

    162. Et enfin a cent trente toises de distance de la derniere borne, il en a été placé une autre avec des croix au col appellé Iriburrietaco-lephoa dans le même endroit ou était auparavant la Borne ancienne divisoire des territoires d'ahescoa, Erro, val-carlos et cize, et a la vue des Rochers d'urculu. Et le present procès verbal d'abornement a été ainsi fini, Messieurs les Commissaires se reservant de retourner le plutôt qu'il leur sera possible au lieu de Beorzu pour faire tirer la ligne er borner depuis ce point jusqu'a Izpeguy en exécution de ce qui a été arretté par l'article troisieme de leur traité: dont acte. Ce premier abornement prévu par le Traité de Elizondo du 27 août 1785 s'achève au col Iriburrietaco-lephoa,nommé col d'Iribouriéta ou Lasaldéa lors de l'abornement du Traité de 1856 et actuellement nommé col d'Arnostéguy (1236 mètres), où se trouve l'actuelle borne frontière 205.

    Et le vingt unieme du même mois de septembre mil sept cent quatre vingt cinq, Messieurs les commissaires s'etant rendus avec les mêmes Ingenieurs, les mêmes Notaires et les mêmes députés des vallées de Baigorry et de Bastan, dénommés dans le precedent verbal, ils ont ordonné aux dits sieurs Ingenieurs de tirer la ligne divisoire depuis Beorzu jusqu'a Izpeguy par le versand et on a commencé l'abornement en la maniere suivante

    163. au lieu appellé Eyharzecolephoa et a trois cent deux toises de distance de la borne placée à la partie occidentale des Rochers d'Harguibel, il a été placé une borne. Au col d'Eyharza (854 mètres) il y a l'actuelle borne frontière 125. 

    164. a cent huit toises délà et au lieu appellé eyharsetaco monhoa, il a été sculpté une croix sur un grand Rocher pour qu'il serve de Borne. Au sommet d'Eyharza (868 mètres), il y a l'actuelle croix frontière 124 gravée sur un monolithe.

    168. Il a été sculpté une croix pour servir de borne, sur un grand Rocher qui est au col appellé Elorcadicolephoa, a deux cent toises de la derniere. C'est là, à  Elocadico-lépoa, que ce trouve l'actuelle croix frontière 120, prévue par l'abornement du Traité du 2 décembre 1856.

    183. Il a été placé une autre Borne a quatre vingt toises de la derniere sur la cime de la montagne d'Istaux, ou la ligne forme un angle. Il y a un sommet nommé Ichtauz (1024 mètres) mais qui est en France à l'Est de l'actuelle frontière, Istaux correspond au sommet voisin situé au Nord et nommé actuellement Antchola (1119 mètres) où se trouve l'actuelle croix frontière 105 prévue au sommet d'Istauz par l'abornement du Traité du 2 décembre 1856.

    184. a deux cent toises delà, il a été sculpté une croix pour servir de Borne sur un Rocher. De ce point la ligne divisoire continue par les cretes des rochers appellés Zacanecohargaiza jusqu'au petit col appellé Elgaiza et délà par la chaine de Rochers appellés harrigorriac jusqu'a harrigorry Bustan. Messieurs les Commissaires sont convenus de laisser pour la vallée de Bastan la petite partie des versans des aldudes qui est audessus de la d. chaine de rochers jusqu'au somet d'auza, parce que ces versans et le dit col d'Elgaiza sont nécéssaires a la vallée de Bastan pour le passage de leurs troupeaux et sont inaccessibles à ceux de Baigorry a raison de la ditte chaine de Rochers. Le lieu correspond à la situation de la croix frontière 104 prévue dans l'abornement du Traité du 2 décembre 1856, à Zacanaco-argaïna ou Elgaïza.

    189. considerant que si l'on continuait la ligne rigoureusement par les versans depuis la derniere borne, il resulterait des inconveniens pour le passage des troupeaux de Baigorry, la ligne ira depuis Ellorietaco mendia au col de Necaizcolephoa, et au dit col de necaizco-lephoa et dans l'endroit appellé dorragaraico borda buruya, il a été placé une borne a cent quarante toises de distance de la precedente, tout cedessus a été fait par l'ordre de Messieurs les commissaires qui ont laissé pour la vallée de Baigorry la petite partie des versans de Bastan qui se trouve entre cette ligne et le sommet d'Ellorietaco mendia, de maniere qu'ils ont fait une compensation équitable de cette partie de versans avec ceux de la cent quatre vingt quatrieme Borne, et evitent par ce moïen toutes les occasions de dispute qui pourraient survenir dans ces endroits.

    197. Il a été placé une autre borne avec deux croix au col d'Izpeguy a cent trente toises de la derniere borne. Et le present verbal d'abornement étant fini ici, Nous en avons dressé acte, que Messieurs les Commissaires ont signé avec nous. Au col d'Ispéguy (672 mètres) se trouve l'actuelle borne frontière 91.

    A la lecture des procès-verbaux d'abornement, prévus par le Traité d'Elizondo, on s'aperçoit que l'abornement réalisé suite au Traité du 2 décembre 1856 entre le col d'Ispéguy et le col d'Arnostéguy a été fait sur celui de 1785, en utilisant les mêmes croix et les mêmes endroits pour y placer les bornes. 

    L'abornement de 1785 est plus précis car il a été réalisé avec 197 bornes ou croix frontière alors que celui réalisé à partir du Traité de 1856 n'en utilise que 114. Entre le 100ème repère (à la confluence de la rivière de Valcarlos et du ruisseau de Chaparreco Erreca) et le 154ème repère de l'abornement de 1785 (où est située l'actuelle borne frontière numéro 199, près du col de Bentarte), l'abornement du Traité du 2 décembre 1856 réalisé en 1858 n'y a placé que deux bornes, alors qu'en 1785 il y avait été placé 53 repères. Il est vrai qu'entre Arnéguy et le col de Bentarte le tracé de la frontière de 1785 n'avait rien de comparable avec celui de 1856 .

    Bien avant celui de 1785 prévu par le Traité de Elizondo, un abornement suite aux "Capitulations Royales" de 1614 avait été réalisé.

    Voir galerie photos de l'abornement du Traité de Elizondo

     


  • Commentaires

    3
    AntGR
    Lundi 4 Février 2013 à 14:50
    Sympa ton site !
      • Robert Darrieumerlou Profil de Robert Darrieumerlou
        Lundi 4 Février 2013 à 16:23
        Merci AntGR !
    2
    Isabelle
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 14:07
    Oups...mon mail : isabelle.blf(a)hotmail.fr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :