•  Les bornes frontalières des Pyrénées numérotées de 72 à 91 s'échelonnent de Dantxarinea au col d'Ispéguy.

    Pour la borne frontière numéro 76, le procès-verbal d'abornement signale qu'elle est située "à Gorospilco-lépoa, ou col de Gorospil, également nommé Gorospilco-mougacoa, parce qu'à 2 mètres de cette borne, il y en a une ancienne en forme de large table, portant les lettres Ez et I gravées du côté de la France, et BB du côté de l'Espagne, initiales de Ezpélette, Itsasou et Baztan." La large table dont il est question, est un menhir couché. Il y a deux "B" gravés pour Baztan, "Y" et non "I" pour Itsasu ou Itxassou et "Ez" pour Ezpeleta ou Espelette. 

    La borne frontière numéro 78 est signalée sur la carte de randonnée IGN 1:25000 au col d'Iguzkiégui alors qu'elle est située un peu plus à l'Est, à la cote 604, à la fin d'un chemin bordé de clôtures.

    A environ 55 mètres au Sud-Est de la borne frontière numéro 81 située au centre d'un cromlech, en bordure du talus dominant le sentier situé au-dessus de Mendiburuko Borda il y a un monolithe avec deux croix gravées. 

    Non loin de la borne frontière numéro 85, située sur la rive gauche du ruisseau Arrouceco-erréca peu avant son confluent avec l'Ourbacouya (Regata de Aritzacun ou Torrent le Bastan), à une dizaine de mètres et sur la rive droite, il y a le numéro 85 avec le sens de la frontière gravés sur un rocher. Un arbre mort étant couché sur ce rocher, lors de mon passage le 31 mars 2014, j'ai enlevé quelques branches et ronces pour le rendre plus visible.

    Pour le repère frontière numéro 86, le procès-verbal d'abornement signale : "A Truchilen-borda-aldéa, le signal consiste en une croix, à 644 mètres de la borne précédente, à savoir : 150 dans la direction E. S. E. et 494 dans celle S. S. E.". Ce n'est pas une croix mais une borne qui se trouve à cet emplacement, sur le terrain de Turchilen Bergerie.

    Les bornes ou croix frontière 87, 88 et 89 sont situées sur une ligne pratiquement droite, allant vers le Sud, de la bergerie Larhanton au col d'Iparla. Selon les cartes de randonnée IGN au 1:25000 elles sont désignées comme bornes frontière, situées respectivement à environ 410, 670 et 850 mètres d'altitude.  La Convention du 28 décembre 1858, additionnelle au traité du 2 décembre 1856 (qui détermine la frontière de l'embouchure de la Bidassoa au point de jonction du département des Basses-Pyrénées, de l'Aragon et de la Navarre) précise les "signaux de démarcation" 87 à Labantorel-borda-aldéa, en face de l'entrée de la borde, et à 318 mètres du dernier signal, 88 à Migueren-borda; il a pour repère une croix sur un rocher voisin de la borde; la distance n'a pu être mesurée, le terrain étant impraticable, 89 au S. S. E., à Larrete, à 2 mètres plus loin qu'un rocher signalé par une croix, sans numéro; la distance n'a pu être mesurée.

    Le signe frontière numéro 87 était une borne qui a été détruite ! Elle a été remplacée par l'Espagne en 2012.

    Le signe frontière numéro 88 est bien une croix gravée sur un rocher au bord du vide, au Nord-Nord-Ouest du piton de Belzaouzk Bergerie (670 mètres).

    Il y a une borne frontière sans numéro, couchée près d'un groupe de bergeries en ruines, au Nord-Ouest de Larratéko Héguia (855 mètres).

    La borne frontière numéro 89 est couchée, et non loin d'elle il y a une croix frontière avec un semblant de numéro 89 qui sont gravés sur une roche à l'Ouest-Nord-Ouest de Larratéko Héguia (855 mètres). 

    Au sommet du pic d'Iparla (1044 mètres), il y a deux petites croix sans numéro gravées sur des roches pour indiquer, à partir du sommet, la direction de la ligne frontière. Elles ont été gravées lors d'un abornement antérieur à celui prévu par le Traité du 2 décembre 1856.

     Une remarquable mais très longue traversée pour relier les bornes frontière 72 à 91 sans trop s'éloigner de la ligne frontière, sauf entre les bornes 84 et 85, avec quelques passages délicats quand le sol est humide entre la bergerie Larhanton et le col d'Iparla (qui peuvent s'éviter en remontant plus à l'Est). Le passage au sommet du pic d'Iparla (1044 mètres) constitue le franchissement du premier sommet dépassant les 1000 mètres en suivant la ligne frontière depuis l'Océan Atlantique. Le dénivelé positif est d'environ 2160 mètres pour un dénivelé négatif d'environ 1560 mètres. Les cartes IGN à utiliser sont les 1:25000 Hendaye Saint-Jean-de-Luz 1245 OT, Cambo-les-Bains Hasparren 1345 OT et  Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry 1346 OT.

     Voir galerie photos des bornes frontière 72 à 91


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique