• Bornes et croix frontière des Pyrénées 311 à 332

    Les bornes frontalières des Pyrénées numérotées de 311 à 332 s'échelonnent du col de Sobe au Port de Vénasque. Ce sont toutes des croix frontière.

    Depuis la borne frontière numéro 299, "la ligne internationale se confond complètement avec la ligne de faîte de la chaîne principale, jusqu'au delà du port de Vénasque où se trouve le repère n° 332. Malgré cela, il a paru convenable de placer des signaux de démarcation sur ladite ligne de faîte...".

    L'article 14 du Traité de délimitation du 14 avril 1862 précise qu'une partie de la montagne de Jarret est en cojouissance entre "la vallée de Saint-Savin en France et le Quignon de Panticosa de la vallée espagnole de Tena", un abornement en a été réalisé par trois croix à double branche. La deuxième a été gravée "Sur le rocher saillant qui domine le confluent du Mercadaou et de l'Arratillou, à l'angle interne des deux ruisseaux."

    Un abornement des sept quartiers de la montagne d'Ossoue prévu dans l'article 15 du même Traité, qui sont propriété commune de la vallée de Barèges et de la vallée de Broto, a également été réalisé par vingt-six croix à double branche accompagnées de leur numéro placé en dessous. La sixième a été gravée à 250 mètres de la cinquième "sur un gros rocher carré, au milieu du Pla de las Saléras, où la ligne de démarcation quitte le sentier pour aller au gave d'Ossoue."

    La croix frontière 315, gravée sur une roche à l'Est du sentier au Port du Pla d'Aube (2433 mètres) a tous les chiffres gravés à l'envers yes !

    La croix frontière 316 peinte sur un rocher, au col de Lourdes (2518 mètres) non nommé sur les cartes IGN, est une fausse croix !.

    La vraie croix frontière 316 est gravée sur un rocher, à une vingtaine de mètres au Sud-Ouest du passage au col du Cardal (2361 mètres), situé au Sud-Sud-Est du col de Lourdes, les chiffres 3 et 1 sont gravés à l'envers yes

      Le signe frontière 330 est signalé, dans le procès-verbal d'abornement du traité du 14 avril 1862, être une "Croix sur une roche au col de Clarabide.". Sa localisation n'étant pas exactement connue, la commission mixte d'abornement, dans sa réunion des 21 et 22 février 2002, a décidé de faire matérialiser physiquement la borne en question au moyen d'une croix avec son numéro, à l'emplacement proposé à l'appui d'une photo par le délégué espagnol de Huesca. Le 23 juillet 2003, la "Guarderia del Parque de Posets-Maladeta" n'a pas pu graver le signe frontière à l'emplacement prévu, car le rocher choisi était très décomposé. La gravure a finalement été réalisée à 1,75 mètre de l'emplacement prévu, sur une roche granitique en meilleur état et préservée des vents du Nord. La carte IGN désigne le col de Clarabide "Port de Clarabide" avec une altitude de 2615 mètres et les espagnols le nomment "Puerto de Clarabide". La croix frontière 330 est bien gravée sur une roche mais plus à l'Ouest du Port de Clarabide, elle se trouve au Port d'Aygues Tortes (2683 mètres) également nommé Puerto de Anes Cruces, Puerto de Clarabida et Puerto de Bachimala... Si la commission mixte d'abornement avait consulté la série des "50 Sommets sans corde dans les Pyrénées" de Pierre Maes édité en 1992 où il signale, pour l'ascension du pic Schrader, qu'on peut voir la croix frontière numéro 330 au Port d'Aygues-Tortes, elle n'aurait pas eu à faire graver en 2003 une seconde croix frontière numéro 330 !  La carte de Cassini réalisée dans la deuxième moitié du 18 ème siècle, représentant le royaume de France, présente deux passages pour le "Port de Clarbide", qui correspondaient certainement aux actuels Port de Clarabide et Port d'Aygues Tortes situé plus à l'Ouest. 

    En 2002, il a été décidé de modifier le numéro de la croix frontière 332 "Au col de Vénasque... sur le pan vertical du rocher qui a été taillé pour faciliter le passage, et au levant du sentier.", car le numéro de la dizaine laissait apparaïtre un "5" au lieu d'un "3".

    Les cartes IGN à utiliser sont les 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT, Gavarnie Luz-St-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT, Néouvielle Vallée d'Aure Parc National des Pyrénées 1748 ET et Bagnères-de-Luchon Lac d'Oô 1848 OT.

    Voir galerie photos des bornes frontière 311 à 332




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :